Le guérisseur m’ avait prédit

Que j’ allais reprendre ma vie

Là où je l’ ai laissée tomber

Face à un monstre nez à nez

Ce serpent bleu à la tête jaune

Sans conteste le roi de la faune

M’ avait mordu le bout des couilles

Cela m’ avait filé la trouille

De ne plus avoir de bambin

J’ avais pleuré tout le matin

Alors ce soir ferai-je l’ amour

Ou suis-je stérile pour toujours ?

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s