En attendant que la vie se fasse, je me délite; En prétendant que je rie en surface, je vous évite. Et pourtant mon cœur est à vous Mais toute pente vous est tabou. Car je descends, mon dessein est un déclin, Par le présent, mon destin est un festin. Un jour vous comprendrez qu’il faut […]

via Le surhumain — La forte toile

Publicités

Une réflexion sur “…bien dit…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s