En plein milieu de l’ univers, le néant : je craque une allumette et m’ autorise une cigarette, je flambe d’ amour et de déni, serait-il mort pour qu’ à mon tour je fasse la cour à la Faucheuse ou a-t-il bien fait le verre à la main de se propulser comme une étoile de renaissance bercée d’ un sommeil doux et éternel ?

Je le saurai au bout, mais j’ en suis déjà persuadé : Christophe est bien plus qu’ une strophe et lorsque nos regards se toucheront à nouveau, il sera tout beau et tout en délicatesse orné d’ un halo de lumière, il aura la couleur de toutes les couleurs et il me sourira l’ âme pleine et robuste, là pour me rassurer que maintenant, tout ira bien, que les goutte salées des yeux sont parties dans la mer faire voguer les baleines, il en aura peut-être même apprivoisé  une à qui il aura appris des tours de magie comme se cacher dans les coraux ou plein les algues.

Je dois remercier les montagnes qui me font toucher à leur sommet et de plus près les mains fragiles de mon frère.

Repose en paix

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s