Mes toiles d’ araignée

Sculpturaux édifices

Dans mon lit installés

Témoignent ma malice

De faire emprisonner

La reine des délices

Sous la robe de mariée

S’ arc-boutent les vices

De la privatisée

Banque d’ âmes et supplices.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s