A la bière sans alcool,

A ma femme, aux tournesols,

Qui font l’ une et les autres

Le vent des apôtres

Et au poètes des saints

Qui sur moi ont déteint

Parce qu’ il me disent un jour

Qu’ ils sont là au détour,

De mes peurs, mes erreurs.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s