« Par n’ importe quel bout mais brûle ta vie, toute entière jusqu’ à en exploser de lumière et ramener ton frère à la vie au terme du puissant combat de la destinée et de ce putain de rêve de vie que l’ on fait après chaque cauchemar de nuit et là t’ auras l’ impression de ne plus être fou mais d’ être toi-même quel que soit le cosmos où tu trouves. L’ important c’ est de briser de la brique celle de la colère et n’ importe qui t’ écoutera si tu chuchotes un peu plus fort.

Pleure les rêves magiciens en encense  les jours futurs. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s