Il y a un trou noir qui s’ approche de la Terre  et siphonne le pétrole de mon âme autant que Al Pacino siphonne la coke sur son bureau. Je déploie mon bras téléscopique pour attraper la télécommande mais elle est retenue pas une armée de larve amazonienne mais putain je veux voir les infos et me dire que tout ce que j’ y vois je l’ ai créé et peux donc le malaxer avant que mon côté face à Shiva prenne le dessus. Je veux me marier avant que les Tommyknockers viennent me bouffer les couilles et effacer ma mémoire que je ménage car c’ est elle qui m’ appelle à une nouvelle naissance chaque jour que JE fais. La musique pénètre de plus en plus fort et accorde à son rythme les battements de mon coeur – pas le moment d’ écouter de la techno- et vibrent mes oreilles qui à une heure pareille devrait se charger d’ accorder ma guitare une dimension plus loin.

Je suis une oeuvre caritative à moi tout seule : je suis végétarien et sans abri qui ne demande rien à personne à part une gnôle digne d’ abraser les fragment des météorites qui siègent sur un crâne nu.

Et au milieu du ciel restent les débris d’ un vaisseau ravagé par mon angoisse abandonnique et tout aussi salvatrice en sa capacité de créer le monde et sa réalité.

J’ écris et brûle le papyrus en offrande à moi-même.

JE SUIS

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s