Une mère à la clinique

C’ est un fardeau pour l’ esprit

La moindre crise de panique

S’ enclenche à quelconque bruit

Cette crainte abandonnique

Fait de l’ air parfum moisi

Alors on croit le médecin

Qui nous dit que tout ira bien

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s