Elle s’ en va : les reins fixés sur le dos

Elle s’ en va : plonger le Rhin plein les eaux

Elle s’ accroche et se nourrit d’ algues si tant qu’ elle s’ éteint lumière pieuvre.

Elle chante : avec les baleines qu’ elle considère maintenant comme ses semblables.

Elle fait la symphonie du chaos.

Publicités

3 réflexions sur “La reine au plomb dormant

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s