Il n’ y a pas de route tracée vers l’ absolu : on choisit sa route et on la mène vers l’ absolu.

Sans piège qui ne saurait être évité ou broyé jusqu’ à l’ âme pure : celle qui fascine les neurologues sous le doux nom de REVE

On rêve une vie qui mène au bout des choses, d’ une chose qui par delà la fin donne aux autres un début.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s