Les écrans de fumée

Derrière lesquels j’ installe

Mon épée de brouillard,

Sont autant d’ ornements

Cachés des vues voyardes

Qui me crient qu’ elles l’ ont vue

Qui la scient qui la tuent

Royale petite-amie

Je les ferai débris.

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s