bhakti

Je ressens en tout animal l’ esprit d’ un prophète

Ceux qui pointent soleils tels une alouette

Il n’ y a pas de plus pure cause

Que l’ esprit du vivant

Je caresse mon chat je fais une pause

Dehors la pluie va cinglant

Dans le triangle des Bermudes

L’ on voit la certitude

Que l’ on voit, qu’ on le croit, que l’ on sent

Abrités nous font les buissons devins au vent.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s